Gestion de vos rendez-vous et de vos tâches administratives, recherche d’informations professionnelles et personnelles, animation d’un blog détaillant vos prestations de soins… vous passez peut-être un peu trop de temps sur le web pour mener à bien votre activité de thérapeute. Comment se mettre au vert côté connexion ? Quels sont les bons réflexes à mettre en place pour perfectionner son temps passé devant un écran ? On vous dit tout.

Au quotidien, l’ordinateur, la tablette ou encore le smartphone sont des outils numériques indispensables pour gérer votre activité de thérapeute. Cependant, il est recommandé de bien utiliser tous les outils et applications que vous avez en votre possession pour ne pas se laisser « submerger » et perdre un temps précieux. 

Quelqu’un qui ne peut se passer de son téléphone portable et éprouve une peur excessive à l’idée d’en être séparé ou de ne pouvoir s’en servir est une personne nomophobe. Terme provenant de l’anglais « no mobile «  et du grec « phobos » pour peur ». Tout comme les adolescents, les adultes sont soumis aux effets néfastes de la surconsommation d’outils numériques. Les conséquences sanitaires négatives sont nombreuses et peuvent impacter votre bien être et votre efficacité au travail : perturbations de la concentration et de la mémoire, anxiété et troubles du sommeil. Dans le pire des cas, une accumulation de surmenage 2.0 peut entraîner un début de dépression et des troubles de la vue provoqués par la lumière bleue des écrans. 

Les bons réflexes pour mettre les écrans à distance

Si vous consultez systématiquement votre smartphone dès que vous avez un moment libre du matin au soir et que vous avez peur d’être séparé de votre smartphone, il est temps d’entreprendre une « digital detox » pour vous préserver des effets néfastes d’une « surconsommation » de connexion. Bien sûr, il ne sera pas question de tout débrancher mais plutôt de prendre du recul et de réguler son usage de la toile numérique. 

Il est recommandé de:

  • Trier méticuleusement toutes les applications et plateformes digitales présentes sur votre smartphone et conserver celles que vous estimez les plus pertinentes ;
  • Enlever les applications sociales (Facebook, Twitter, Linked-In, etc.) présentes sur votre mobile pour éviter d’être sollicité par les notifications visuelles et sonores toute la journée ;
  • Consulter les réseaux sociaux une seule fois par jour sur un PC fixe ou portable. Vous consacrerez ainsi un temps imparti à regarder vos fils d’actualité, commenter les posts et diffuser des informations essentielles ; 
  • Établir un «couvre-feu digital» pour profiter de vos soirées, de vos nuits et de vos pauses déjeuner en mode déconnecté ;
  • Renoncer au « phubbing », contraction de « phone » et « snubbing » (to snub : snobber en anglais). Autrement dit, la fâcheuse habitude à regarder son smartphone en réunion ou au restaurant alors que vous êtes accompagnés. 

Avec toutes ces résolutions, vous entrerez dans un « savoir-vivre numérique » plus serein et moins déconnecté du monde réel ! Après avoir retrouvé de nouveaux moments sans connexion numérique dans votre vie de tous les jours, vous vous replongerez dans la réalité. Du temps supplémentaire pour prendre soin de soi, de votre patientèle et de votre activité professionnelle!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici